Le chemin de conscience? De quoi parle-t-on?

[wpseo_breadcrumb]

Chemin de conscience et spiritualité

Le chemin de conscience est un apprentissage, une progression pour reconnaître et vivre notre vérité d’être au travers de notre sensibilité humaine.

On entend à tord et à travers de nos jours des expressions comme « lâcher prise », «chemin de conscience », « chemin spirituel », « méditation pleine conscience », « voie du cœur », « voie de l’amour », « chemin de transformation », si bien qu’à la fin on n’ose plus trop les utiliser, voire, on en a la nausée. Tout se mélange la spiritualité ou « le bien-être » a des allure de supermarché ou de voie complexe réservée à des initiés… ça fait peur !
Car l’ouverture de notre conscience est le passage naturel qui nous arrive à tous, à différents moments de notre vie et bien souvent lors d’épreuves. Nous ouvrons nos yeux sur des réalités que nous n’avions pas comprises auparavant, nous changeons de point de vue.

Le chemin de conscience, est simplement le fait de se réveiller à la dimension spirituelle de l’existence sans du tout nier la dimension matérielle. La dimension spirituelle dans le sens de « venant de l’esprit ». Ces deux dimensions, spirituelle et matérielle de notre vie d’humain sont indissociables. Lorsqu’on les dissocie dans un sens ou dans l’autre, nous vivons des déséquilibres physiques, ou psychiques.

Le chemin de conscience est le fait de se reconnaître en tant qu’être, en tant qu’âme, et de chercher à vivre très simplement l’unité dans tous les aspects de notre vie, les deux pieds bien sur terre. C’est le but de l’accompagnement en séance individuelle de coaching vers la vie consciente.

Le chemin de conscience, c’est …?

  • s’ouvrir à sa sensibilité et à l’écoute de son ressenti propre
  • découvrir et assumer l’être de lumière que l’on est, au delà de notre fonction, nos rôles, notre âge, notre histoire personnelle
  • reconnaître notre responsabilité (et non pas culpabilité!!) , dans ce qui nous arrive
  • choisir de s’éveiller chaque jour et participer à la paix
  • se découvrir inclus dans un ensemble, faisant parti de l’unité, savoir qu’en prenant soin de soin, nous prenons soin du tout.

Le sens du mot conscience

Attention, le mot conscience peut être compris dans différents sens, très différents. Il est donc important de faire un peu de clarté. Ce dont il ne s’agit pas ici: c’est de la conscience au sens morale. Au sens “avoir la conscience tranquille” ou avoir “bonne conscience”. Le chemin de conscience n’est pas relié à un “examen de conscience” ou un chemin selon lequel on apprendrait à être de bon petits humains bien consciencieux. La démarche de ce qu’on appelle un chemin de conscience est même à l’opposé du “bon élève” ou du chemin de sagesse dans le sens des images ou idées toutes faites que l’on se fait de la sagesse.

Il ne s’agit pas non plus d’être conscient au sens de “super attentif” et démonstratif dans la façon dont on s’assoit, dont on mange, dont on respire. Cette folie que l’on rencontre parfois chez certains qui ont perdu tout naturel à force de vouloir être conscient de ce qu’il sont en train faire.

Le chemin de conscience dont il s’agit ici, c’est davantage une reconnaissance. Une reconnaissance de note nature divine habitant le corps physique. Un rappel de qui nous sommes en profondeur…qui nous accompagne partout, lorsque l’on regarde, touche, parle, mange. Qui donne une qualité de présence à nos actions et nos relations.